Pour une éthique animale


Catégorie : Agir

Notre devoir envers les animaux implique-t-il le droit de faire usage de la force ?

La capacité à vivre et à souffrir des animaux en fait des sujets de justice au même titre que les hommes : nous avons des devoirs envers eux à mesure de leurs droits (droit à vivre, droit à ne pas souffrir en premier lieu). Dès lors, le non-respect de ces droits exige d’agir afin de corriger [...]

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, « Jusqu’où aller pour défendre les intérêts des animaux ? Ethique animale, violence et terrorisme »

Invité par E. Utria et D. Chauvet dans le cadre de la rencontre internationale Jusqu’où défendre les animaux ?, J.-B Jeangène Vilmer a argumenté, en accord avec un utilitarisme de la règle, en faveur d’un code moral qui ne contiendrait pas (en raison des conséquences globalement mauvaises) la possibilité de faire usage de la violence [...]

Jusqu’où défendre les animaux ? L’exposé de B. Baertschi

Invité par E. Utria et D. Chauvet dans le cadre de la rencontre internationale Jusqu’où défendre les animaux ?, B. Baertschi s’est interrogé sur la notion de dignité de l’animal et sur la légitimité des moyens employés pour défendre et restaurer celle-ci.

La question de la violence posée par Helmut F. Kaplan

Kaplan, sans être aussi catégorique que S. Best, déploie peu ou prou la même argumentation : L’argument historique De nombreux cas juridiques et historiques, non seulement plaident en faveur d’une autorisation de l’usage de la violence, mais d’une héroïsation de l’acte violent. Ainsi l’individu qui assassine celui qui a tyrannisé, pendant de nombreuses années, tout le [...]

Steven Best, Violence versus terrorisme spéciste

Invité par E. Utria et D. Chauvet dans le cadre de la rencontre internationale Jusqu’où défendre les animaux ?, Steven Best a défendu la thèse selon laquelle la méthode de l’action violente (beaucoup plus complexe que sa caricature n’en laisse paraître) pour mener le combat de la libération animale est légitime, et a prononcé de [...]

De la contemplation à l’action

Dans Les Deux Sources de la morale et de la religion, Bergson distingue entre deux types d’émotion : l’émotion infra-intellectuelle, et l’émotion supra-intellectuelle, distinction qui renvoie à celle du statique et du dynamique. Ainsi oppose-t-il la doctrine des stoïciens avec la morale chrétienne : les premiers se proclamèrent bien « citoyens du monde » mais [...]